Programmation

  • Juliette Deschamps, Festival de Saint-Riquier - Baie de Somme
    Vendredi 13 juillet
    Lumières et ténèbres
    Un hommage musical et poétique à la lumière et aux ténèbres qui réunira tous les arts et les savoirs, la marque de fabrique du Festival de Saint-Riquier – Baie de Somme.
  • Emmanuel Rossfelder, Festival de Saint-Riquier - Baie de Somme
    Samedi 14 juillet
    Le temps des guitares
    Quel est le point commun entre Louis XIV et Jimi Hendrix ? La guitare ! Instrument favori du Roi-Soleil qui l’introduisit à Versailles, au grand scandale des thuriféraires du luth, elle devint trois siècles plus tard la fée électricité sous les doigts magiques de Jimi Hendrix. Du classique au jazz en passant par le rock ou le blues, elle s’adapte à tous les genres musicaux. Sèche ou électrique, flamenca ou baroque, légère et de coût modique, elle est l’un des instruments les plus joués au monde. Une journée rien que pour elle.
  • Hugues Leclère, Festival de Saint-Riquier - Baie de Somme
    Dimanche 15 juillet
    Les couleurs et les sons se répondent
    Hommage à Debussy – 2012 fête le 150e anniversaire de sa naissance – avec 11 créations qui font écho aux Préludes du Livre 2 tandis qu’à travers les siècles les œuvres se répondent pour mieux mettre en valeur les influences du maître français. Les couleurs sont là aussi, avec Le Rouge et le Noir de Stendhal auquel Haydn, Chopin, Mendelssohn et Beethoven vont donner la réplique.
  • Claire Désert, Festival de Saint-Riquier -Baie de Somme
    Mardi 17 juillet
    Vitrail
    D’un côté Alfred Manessier, peintre emblématique, originaire de la Somme qui révolutionna l’art sacré en créant les premiers vitraux non figuratifs. De l’autre, Olivier Messiaen, qui fut, quant à lui, tellement influencé par l’art du vitrail qu’il nomma ainsi une de ses œuvres. S’ils ne se sont jamais rencontrés dans la vie, ils vont le faire au Festival de Saint-Riquier – Baie de Somme, par la grâce de concerts et d’une exposition.
  • Henri Demarquette, Festival de Saint-Riquier - Baie de Somme
    Mercredi 18 juillet
    Vertiges…
    Griserie des quatre mains courant sur le clavier du piano, éblouissements de situations décalées inventées par deux hurluberlus farfelus et musiciens de surcroît, écart d’un quatuor très classique sur une autre galaxie : la musique est aussi jubilation.
  • Richard Petitsigne, Festival de Saint-Riquier - Baie de Somme
    Jeudi 19 juillet
    De 7 à 77 ans
    Un après-midi d’émotions sous le signe de Mozart et de Schubert, une soirée jazz-tango : la musique se partage.
  • Jean-François Zygel, Festival de Saint-Riquier - Baie de Somme
    Vendredi 20 juillet
    Hommage à Alfred Manessier - Passerelles
    Passerelle entre les arts : Anne Queffélec répond sur son piano aux textes de son frère Yann. Passerelle entre les siècles : Jean-François Zygel fait « revenir » Mozart parmi nous. Passerelle entre les musiques : la Compagnie Nine Spirit fait cohabiter Duke Ellington avec Mozart. Mozart, à qui le peintre Alfred Manessier a consacré sa dernière toile, restée inachevée, Notre amie la mort selon Mozart.
  • AKADÊMIA, Festival de Saint-Riquier - Baie de Somme
    Samedi 21 juillet
    Hommage à Alfred Manessier - Passages
    Un fil rouge lie Johann Sebastian Bach à Alfred Manessier, qui, comme le cantor de Leipzig, composa plusieurs œuvres consacrées au Christ : la Passion selon Saint-Matthieu, la Passion selon Saint-Luc. Aujourd’hui, c’est à travers la Messe en si de Bach que se fait le passage entre musique et peinture, avec une halte en compagnie du Quatuor Raphaël.
  • Emmanuel Krivine, Festival de Saint-Riquier - Baie de Somme
    Dimanche 22 juillet
    Hommage à Alfred Manessier - Lumières
    « Il est souvent facile et un peu vague de dire qu’un peintre est " musical ", mais dans le cas de Manessier, cela veut dire qu’on retrouve l’art inépuisable de la variation, la profondeur polyphonique des voix, la coexistence de la pure intensité lyrique et des nuances voluptueuses ». Avec ces mots qui éclairent l’œuvre du peintre picard, le compositeur François-Bernard Mâche nous autorise à écrire qu’un musicien peut être « pictural ».