Musique et Littérature

Marie Josephe Jude Le Festival de Saint Riquier, avide de mélanger les genres et de créer des passerelles entre les Arts, programme cette année deux soirées où Musique et Littérature vont dialoguer pour nous offrir des concerts riches en émotions.

Le 15 juillet à 20h30, à l'Abbatiale de Saint Riquier, vous pourrez assister à une rencontre inédite, celle de deux grandes artistes:

La comédienne belge Natacha Régnier, césarisée en 1999 pour son interprétation dans La Vie Rêvée des Anges, et la pianiste Marie-Josephe Jude, qui parcourt régulièrement les salles et festivals du monde entier, de Montpellier à Bath, de la Roque d'Anthéron à Kuhmo, de Bagatelle à Locarno, et collabore régulièrement à de nombreux ballets avec son frère Charles Jude, danseur étoile et directeur du ballet de Bordeaux.

Natacha Régnier lira des scènes d'amour issues de l'oeuvre passionnée de Stendhal Le Rouge et le Noir, auxquelles feront écho les chefs-d'oeuvre de Beethoven, Chopin et Haydn, interprétés au piano par Marie-Josephe Jude.

Le 20 juillet à 16h30, l'Église Saint-Sépulcre d'Abbeville sera le lieu de convergeance de la peinture, de la littérature et de la musique puisque ce sera dans la lumière des vitraux de Manessier que l'écrivain Yann Queffélec et sa soeur, Anne, proposeront leur récit musical. 

L'aînée est une pianiste émérite qui a reçu en 1990 la Victoire de la «Meilleure interprète de musique classique», et possède une discographie très riche de près de 30 enregistrements des plus grandes oeuvres classiques. Le cadet, écrivain, a reçu le Prix Goncourt en 1985 pour son roman Les Noces Barbares, et avoue volontiers vibrer depuis son plus jeune âge à l'écoute des morceaux joués par sa soeur. La complicité qui les unie, les souvenirs communs de leur vagabondage près de la mer de leur Bretagne natale ajoutent, s'il est possible, un supplément d'âme à l'interprétation de leur création Musique en Mer, déjà présentée à Deauville et au Festival Notes d'Automne; leur concert/récit musical vous fera voguer de Ondine de Debussy à Saint-François de Paule marchant sur les flots de Liszt.

Yann et Anne Queffélec ont décrypté leur création dans une interview menée par Christophe Bourseiller sur France Musique le 7 novembre dernier: